Développement touristique

Fiche Action 1 : Développement touristique

De nouveaux outils numériques pour animer le Centre d’Interprétation du Territoire – Syndicat Mixte d’Aménagement et de Conservation de la Vallée du Galeizon
En fin d’année 2016, a ouvert à Cendras un Centre d’Interprétation du Territoire composé d’ateliers scientifiques et ludiques, d’expositions permanentes et temporaires pour transmettre des connaissances scientifiques, naturalistes et culturelles sur la Vallée du Galeizon. La sollicitation LEADER consiste à équiper le Centre d’Interprétation du Territoire d’outils numériques novateurs, afin de permettre l’actualisation permanente des données recueillies et valorisées dans ce lieu.

Fiche synthétique

Restructuration du réseau local des espaces, sites et itinéraires (étude) – Communauté de communes des Hautes Cévennes
L’objectif de ce projet est d’améliorer l’offre d’activités et de découverte du territoire, tout en gérant la fréquentation des espaces naturels (une partie se trouve en zone cœur du Parc national des Cévennes). Cette action s’inscrit dans le dispositif « Gard pleine nature ». La sollicitation LEADER porte sur la phase d’étude préalable aux travaux ainsi qu’à leur suivi.

Fiche synthétique

Création du réseau local d’itinéraire de randonnée et de loisirs sur le territoire de la communauté de communes de Cèze Cévennes
La communauté de communes de Cèze Cévennes souhaite élargir son réseau d’itinéraires de randonnée et d’activité de pleine nature suite à l’intégration de nouvelles communes dans l’EPCI. Ainsi une phase d’étude a montré que 250 kms de sentiers supplémentaires pouvaient être proposés par rapport aux 300 kms d’itinéraires déjà balisés. Un carto-guide devrait être édité en partenariat avec Gard Tourisme pour valoriser ce réseau de sentiers.

Fiche synthétique

Développement d’activités de pleine nature sur la communauté de communes Piémont Cévenol
La communauté de communes du Piémont Cévenol souhaite mettre en œuvre un projet de valorisation touristique qui intègre la découverte du patrimoine naturel et bâti, la conception de circuits de découverte thématiques et historiques, la découverte de la ruralité et de ses villages.
L’objectif est de proposer un ensemble d’activités sportives et de loisirs, qui s’adresse aussi bien aux habitants qu’aux visiteurs, en toutes saisons, et particulièrement en dehors de la saison estivale.

Fiche synthétique

Création du réseau d’itinéraire de randonnée et d’activité de pleine nature sur les communes de Bouquet, Brouzet-les-Alès, Les Plans, Massanes, Saint-Bonnet-de-Salendrinque, Sainte-Croix-de-Caderle, Saint-Jean-de-Serres, Saint-Just-et-Vacquières, Servas, Seynes et Vabres
Le projet consiste à créer un réseau d’itinéraires de randonnée et d’activité de pleine naturesur 11 communes rurales de l’agglomération d’Alès permettant de proposer 270 km de sentiers. Ces nouveaux itinéraires découlent notamment de la réflexion qui avait été menée dans l’ancienne Communauté de commune du Mont Bouquet.

Fiche synthétique

Concevoir une véritable stratégie de visibilité numérique – Pays Aigoual Cévennes Vidourle

Le projet consiste à créer un site internet, vitrine de la destination « Sud Cévennes », permettant de fédérer les acteurs touristiques en intégrant les sites emblématiques tels que le Mont Aigoual, le cirque de Navacelles, la grotte des Demoiselles, etc.  Le développement d’une nouvelle stratégie marketing autour d’une marque collective « Sud Cévennes » doit permettre d’améliorer sensiblement la notoriété de la destination et participer ainsi à la valorisation de l’offre touristique dans son ensemble. Ce projet vise à structurer une destination « Sud Cévennes » correspondant aux trois communautés de communes et aux trois offices de tourisme du territoire du PETR Causses et Cévennes depuis juillet 2017.

Fiche synthétique

Création d’une maison de la figue et mise en valeur du verger conservatoire du figuier sur la commune de Vézénobres – Alès Agglomération

L’agglomération d’Alès a la volonté de développer et de structurer une maison de la figue à Vézénobres. Cet espace scénographique de 200 m2 devrait offrir aux visiteurs un moment expérientiel unique conjuguant contenus pédagogiques, approche ludique favorisant l’exploration des sens et un espace de vente. Concernant le verger-conservatoire une remise en état est prévue en partenariat avec le centre de pomologie d’Alès et la MNE. Aucuns produits phytosanitaires ne seront utilisés dans le verger conservatoire, une convention sera mise en place avec la commune pour l’entretien et un partenariat est en cours avec un éleveur qui y fera pâturer ses moutons.  Il est prévu que le site reste gratuit mais les animations (ateliers culinaires, sorties pédagogiques et organisation d’événements…) seront payantes.

Fiche synthétique

Sentiers d’interprétation : Carré de soie – Communauté de communes Piémont Cévenol

Ce projet de sentiers s’inscrit dans le plan global de développement des activités de pleine nature de la CC du Piémont Cévenol. Il est prévu de créer un sentier d’interprétation sur la thématique de la soie dans les quatre communes qui forment le « Carré de soie » : Cros, Monoblet, Colognac et Saint-Hippolyte-du-Fort. Cros proposera un parcours de 2 km autour des transformations paysagères et architecturales imposées par les activités de sériciculture dans le village. La journée type des fileuses sera abordée à Colognac, le long du chemin qu’elles empruntaient pour arriver à Lasalle. Monoblet présentera la flore à travers un sentier botanique allant jusqu’à l’atelier Greffeuille. Un parcours dans les rues de St-Hippolyte sera proposé pour découvrir l’architecture industrielle liée à la soie et incitera le visiteur à aller au Musée de la Soie. Les chemins sont déjà existants mais nécessitent quelques aménagements, des bénévoles rédigent le contenu des panneaux qui sera validé par le comité de pilotage. L’intervention des fonds LEADER permettraient la réalisation des panneaux et leur pose ; ainsi que l’impression d’un dépliant et le développement d’une application numérique et/ou un QR code.

Fiche synthétique

Mise en valeur du camping pour répondre au cahier des charges de la classification 3 étoiles de l’hôtellerie de plein air – SARL Le Mouretou

Valérie et Fabrice PERROT ont repris ce camping (classé 2 étoiles) / restaurant en 2011. Afin d’obtenir un classement 3 étoiles pour développer leur activité, ils voulaient investir dans un nouveau bloc sanitaire. Ce dernier est composé de 3 WC, 3 cabines de douche, 2 cabines lavabos, 2 lavabos extérieurs et une cabine PMR. Cette nouvelle installation permet notamment des économies d’eau et d’énergie. Ils ont souhaité également proposer une amélioration de l’accueil par l’acquisition d’un chalet bois, la mise en place d’un chauffage de la piscine dans la perspective d’une extension des ailes de saison et un agrandissement, couverture et fermeture de la terrasse du restaurant. Le restaurant fait partie du réseau des ambassadeurs du site remarquable du goût Oignon doux des Cévennes, est labellisé « assiette de Pays » et est en cours de démarche pour être labellisé Esprit Parc. De plus, Valérie et Fabrice Perrot sont signataires de la Charte européenne du tourisme durable, adhérents de Cévennes Ecotourisme inscrits dans la démarche des « Eco-voisins de la vallée de Valleraugue », ambassadeurs « Causses et Cévennes », labellisés Qualité Sud de France.  Le classement 3 étoiles a été obtenu en 2017.

Fiche synthétique

Une cabane d’observation : un site d’étude et d’éveil, un lieu à partager – Mme Brigitte CHARLES

Brigitte et Michel CHARLES ont ouvert leur premier gîte en 2008 puis rénové et ouvert leur second gîte en 2015. Ils sont classés 3 étoiles, labelisés « Esprit Parc » par le Parc national des Cévennes, adhérents de Cévennes Ecotourisme et membres du réseau des « éco voisins de la vallée de Valleraugue ». Ils souhaitent aujourd’hui construire une cabane d’observation pour donner la possibilité d’observer le ciel étoilé, les paysages et la faune sauvage à leurs clients en séjour mais également aux autres touristes, aux locaux… Un pied central permettra d’élever de 3 mètres le plancher de la cabane d’observation d’une surface de 20m² environ, avec un plafond vitré et une terrasse.
Par cette nouvelle offre, ils souhaitent diffuser une image attrayante de leurs gîtes, répondre aux désirs d’apprendre, de se ressourcer, de sensibiliser les enfants à l’environnement et à la biodiversité.

Fiche synthétique

Développement de la capacité d’accueil et de la qualité de services du Mas Ribard – Mr Thierry MARTIN

Thierry et Cathy MARTIN ont ouvert 3 chambres d’hôtes en été 2016 dans un vieux mas rénové ouvert toute l’année. Ils proposent des repas à base de produits locaux en tables d’hôtes. Ils souhaitent maintenant réaliser des travaux pour ouvrir une quatrième chambre d’hôtes de 3 couchages et créer un espace commun pour leurs hôtes qui leur permettrait d’avoir un lieu pour préparer des repas simples (micro-ondes, évier, vaisselle…), ce sera également un espace convivial, de rencontre où des ouvrages sur les Cévennes seront mis à disposition. Les travaux pour la quatrième chambre seront réalisés en auto-construction dans le bâtiment principal. Les travaux pour l’espace commun seront réalisés par une entreprise de maçonnerie.

Fiche  synthétique

Développer une offre complémentaire au gîte de la Peyrarié – Anne MONIN

Anne MONIN loue depuis 2016 des gîtes, classés 4 étoiles, au hameau de La Peyrarié d’une capacité de 10 personnes au total. Elle souhaite augmenter sa capacité d’accueil de quatre personnes en ouvrant une chambre d’hôtes sous forme d’une suite de deux pièces avec une salle de bains. Ce projet d’agrandissement de la capacité d’accueil lui permettra de positionner son offre sur des séjours thématiques ou encore sur le marché des séminaires d’entreprises petit format en alliant authenticité, confort et matériel adapté. La traduction du site internet lui permettra d’atteindre des clientèles étrangères.
Elle dispose du label « Esprit Parc », est membre de Cévennes Ecotourisme et a noué des partenariats avec plusieurs prestataires : Sentiers Vagabonds pour du canyoning ou du VTT, Soleaire pour de la randonnée, Lâcher-prise pour des massages… Elle souhaite proposer, avec des partenaires engagés dans le tourisme durable, des offres d’activités réservables en ligne, simultanément à son offre d’hébergement via le moteur de réservation proposé par Gard Tourisme. Elle prévoit également d’aménager une terrasse pour l’observation des étoiles (bancs d’observation, kit pédagogique…).

Fiche synthétique

Création de boucles cyclo-touristiques – Communauté de communes Piémont Cévenol

Ce projet s’inscrit dans une stratégie touristique qui intègre la découverte du patrimoine naturel et bâti. Il s’agit par cette action de valoriser et d’encourager les déplacements doux pour découvrir les paysages et le patrimoine du territoire de façon plus approfondie et fixer les promeneurs dans les villages, notamment en basse saison. Les parcours à vélo seront signalés sur des routes déjà existantes, permettant des connexions à des itinéraires de randonnée, et répondant à des critères de sécurité avec enrobage adapté et de faible déclivité, avec un jalonnement et un balisage spécifique, une linéarité et une continuité des parcours. Ainsi quatre boucles cyclo-touristiques sont prévues, elles s’adressent à un public familial ou plus sportif. Les financements sont sollicités pour la maîtrise d’œuvre et l’installation des panneaux de balisage. Ce projet contribue à la valorisation touristique du territoire dans le cadre du schéma départemental des aménagements cyclables et s’inscrit dans la charte « Gard pleine nature ».

Fiche synthétique

Aménagement (isolation) de la Coconnière de Valleraugue – SASU La Coconnière de Valleraugue

Mme SAUVIER vient de racheter la Coconnière qui est une structure d’hébergements touristiques, ouvert à l’année, proposant cinq chambres d’hôtes et un gîte d’étape d’une capacité de 40 couchages composé de 9 chambres dont une adaptée pour les personnes à mobilité réduite. Le pôle chauffage étant le poste de dépense le plus onéreux, il est important d’entreprendre des travaux d’isolation sous la toiture et de menuiseries sur les deux bâtiments qui composent la Coconnière.  Valleraugue bénéficiant du label village de pêche elle proposera des équipements adéquats afin de cibler une clientèle spécifique sur les ailes de saisons. Elle a l’intention aussi de proposer des stages de yoga et de s’ouvrir à une clientèle d’entreprise et familiale (mariage). De plus, sa mère ancienne patronne d’un restaurant l’aidera à la cuisine pour proposer la table d’hôtes et des pique-niques à ces clients. Mme SAUVIER est investie sur le territoire elle participe entre autres à la formation du Pôle nature initié par l’office de tourisme et Gard Tourisme. Elle réfléchit également à proposer une offre packagée avec une entrée pour la grotte de l’Aven Armand et Randals Bison.

Fiche synthétique

Restauration des calades en granit du chemin de l’oignon – Commune de Mandagout

Quatre sentiers passant sur la commune de Mandagout  sont répertoriés dans le PDIPR et le RLESI du Gard. Le chemin de l’oignon, en particulier, a été retenu par le Site Remarquable du Goût. La commune doit restaurer ou reconstruire une partie des éléments du patrimoine de ces sentiers pour la mise en valeur et la cohésion de ce sentier. Les travaux à envisager sont : la restauration de la partie basse de la calade avant l’entrée du pont de la Planque et la création d’un muret sur l’extérieur de la calade ; la restauration partielle de la calade de l’autre côté du pont de la Planque ; le nettoyage et la restauration partielle de la calade qui rejoint les maisons de la Planque ; puis la restauration de la draille à l’Abric, le nettoyage et la restauration partielle de la calade, la restauration du coupe eau dans le virage et la restauration complète du départ de la calade.
Les travaux devraient être réalisés par un artisan bâtisseur en pierres sèches.
Dans le but de rendre le chemin et la commune attractive touristiquement la mairie a lancé l’évènement « Mandagout, chemin faisant… » qui aura lieu chaque année le premier dimanche du mois de juin.

Fiche synthétique

Réhabilitation de la passerelle sur la Dourbie – Commune de Dourbies

La commune de Dourbies, récemment labelisée village de caractère, doit pour des raisons de sécurité restaurer la passerelle traversant la Dourbie entre le village et le camping. Cette passerelle, vieille de plusieurs centaines d’années, est empruntée par le GR 66 (tour du Mont Aigoual) et le PR 16 (sentier du Saint Guiral) inscrit au PDIPR du Département du Gard.
Il a été demandé dans le cahier des charges de consultation des entreprises d’utiliser le bois présent sur place, entreposé en grume à 1 km du site. De plus, un certificat de conformité à l’issue des travaux et une garantie décennale de la passerelle sont demandés. Enfin, la commune a reçu l’appui technique de la communauté de communes, du Parc National des Cévennes et du Comité Départemental de Randonnée Pédestre pour le suivi des travaux.

Fiche synthétique

Restauration du moulin à vent de Saint-Hippolyte-de-Caton – Mr Michel BENOIT DE COIGNAC

Mr Michel BENOIT DE COIGNAC, exploitant agricole, est propriétaire du moulin à vent situé sur la commune de St-Hippolyte-de-Caton.  Mme la Maire a proposé à Mr BENOIT DE COIGNAC de candidater à l’appel à projet du GAL afin de restaurer ce symbole de la commune visible depuis plusieurs autres villages. La priorité concernant ce bâtiment est sa mise en sécurité grâce à la consolidation de la structure par la pose d’un tirant et la mise en place de trois pierres de taille sur le haut du moulin. Ces premiers travaux de consolidation seront suivis de travaux de restauration non pris en charge par le GAL.
Mr BENOIT DE COIGNAC mettra à disposition une clef à la Mairie pour que l’intérieur de l’ouvrage puisse être visité toute l’année. En effet, ce moulin a un véritable attrait touristique puisque plusieurs chemins de petite randonnée transitent par cet axe (cartoguide Alès Agglomération Région de Vézénobres).

Fiche synthétique

Aménagement d’un réseau d’itinéraires sur la partie gardoise du Mont Lozère – Syndicat Mixte d’Aménagement du Mont Lozère

Le Pôle de Pleine Nature du Mont Lozère désire créer un réseau d’itinéraires multi pratiques (pédestre, VTT, équestre, trail, ski nordique, raquette) sur les 9 communes gardoises de son territoire. Des aménagements sur les communes lozériennes seront effectués dans une phase ultérieure. Ce projet fait suite aux résultats de l’étude de faisabilité lancée en 2016 dans le cadre d’un autre dossier LEADER (CC des Hautes Cévennes). Cette deuxième phase de mise en œuvre des aménagements prend en compte : des travaux de balisage et de débalisage aux normes des chartes du CD 30 et du PNC ; des actions liées à la végétation (débroussaillage, fauchage, élagage…) et enfin la fourniture et la pose d’équipement de franchissement des sentiers et du mobilier signalétique.
Ces différents aménagements permettront l’homogénéisation, la structuration du réseau existant et la dynamisation des sentiers de grandes itinérances. L’amélioration du réseau de randonnée sur ce secteur favorisera les initiatives privées touristiques liées à la randonnée et aux autres activités de pleine nature.

Fiche synthétique

Restauration de capitelles et d’un mazet – Commune de Rochegude

La commune de Rochegude souhaite restaurer et mettre en valeur son petit patrimoine agricole. Il s’agira de restaurer deux capitelles (1 pointue et 1 tronquée) et un mazet intégré à un clapas, le tout en pierres sèches. Ces travaux seront exécutés par un maitre artisan. L’artisan s’approvisionnera en matériaux du site afin de solidifier des murs de soutènement en pierres sèches.
La commune souhaite préserver ce patrimoine et en faire profiter un large public en créant un sentier d’interprétation de moins de 3 km. Ces éléments de petit patrimoine bâti pourront aussi être observés depuis un itinéraire déjà existant de 9,5 km.
Des visites et animations diverses autour de ce patrimoine seront organisées par la commune et l’office de tourisme.

Fiche synthétique

Rénovation de la chapelle du Mont Bouquet – Commune de Brouzet-lès-Alès

Au sommet du Mont Bouquet, lieu de pratique de différentes activités de plein air labélisées Gard Pleine Nature et vigie naturelle pour une observation à 360° de la plaine environnante se trouve la chapelle de la « Mère Admirable » accolée à une citerne enterrée.
La chapelle de 24m² est fermée par une porte métallique que la commune souhaite remplacer par une porte à travers laquelle les visiteurs pourraient voir l’intérieur.
Depuis, l’édifice se dégrade malgré son utilisation pour des pèlerinages, qui subsistent encore deux fois par an, et par des promeneurs. Les travaux devraient permettre d’arrêter l’évolution des dégradations et éviter un effet d’entrainement par infiltration sur d’autres ouvrages actuellement sains. Il s’agira de rendre à ce bâtiment son attractivité touristique. La commune tient à ce que les techniques apparentées à celles de la fin du 19e siècle soient utilisées par les artisans qui feront les travaux.

Fiche synthétique

Etaiement de l’Abbaye Notre-Dame-de-Bonheur – Commune de Val d’Aigoual

L’Abbaye Notre-Dame-de-Bonheur est un élément majeur du patrimoine identifié comme attribut du Bien inscrit à l’UNESCO. Elle est située  sur le chemin de Saint-Guilhem et sur le réseau d’activité du pôle nature 4 saisons de l’Aigoual. Dans ce cadre, la CC CACTS a prévu de réaliser un sentier d‘interprétation intitulé « le temps des bergers » au départ du col de la Serreyrède passant par l’abbaye.
L’accueil des visiteurs nécessite de sécuriser l’accès aux ruines de l’abbaye par la consolidation de la partie voûtée du transept Sud, une partie arrière de l’abside Sud et du mur déparatif entre l’église et la cour. Pour ces travaux, du sable et de la chaux seront utilisés ainsi que les pierres de l’édifice.
Un panneau explicatif sera installé sur le site pour expliquer les étapes de construction du prieuré, son architecture, des dessins de reconstruction des bâtiments, les travaux effectués et les chantiers de bénévoles. Un autre panneau sera installé au col de la Serreyrède, il présentera l’histoire de la vallée, les conditions climatiques et le territoire du Prieuré en cohérence avec le panneau déjà existant.

Fiche synthétique

Réhabilitation d’un pont romain – Commune Les Plans

Dans le cadre d’un petit sentier de randonnée répertorié dans le cartoguide Autour du Mont Bouquet du département et de l’Agglomération d’Alès, la commune des Plans souhaite réhabiliter et mettre en valeur un pont Romain. Pour ce faire, il faudrait dans un premier temps débroussailler et remettre en état le site. Puis, un artisan consoliderait les fondations (piliers). D’après le groupe Alésien de recherche archéologique, ce pont-passerelle de l’époque romaine ou médiévale est le témoin des activités de production de ce territoire agricole. Le pont romain étant à cheval entre la commune des Plans et la commune de Servas, il a été convenu dans une convention que la Mairie des Plans serait maitre d’ouvrage sur ces travaux et que la participation financière des communes serait proratisée sur la partie non subventionnée par délibérations concordantes après réalisation des travaux.

Fiche synthétique